FOIRE AUX QUESTIONS

Nous vous invitons à consulter notre page « Foire aux questions » pour faire plus ample connaissance avec la Biologie Totale à l’aide d’un bref historique incluant les approches et recherches principales utilisées par Claude Sabbah pour élaborer sa grande synthèse constituant l’assise même du concept et des notions principales de la Biologie Totale des Êtres Vivants. De plus, vous y trouverez des réponses aux questions récurrentes de personnes néophytes à cette discipline qui est complémentaire à la médecine scientifique moderne.

1. Médecine officielle, médecine douce, médecine alternative…  Comment s’y démêler ?   
Où se situe la Biologie TotaleMD ?

De tout temps et dans toutes les traditions, des spécialistes se sont penchés sur la santé et le bien-être.  Il en est ressorti plusieurs approches et spécialisations. Certaines se sont intéressées à la structure, d’autres ont emprunté la voie de l’énergétique alors que d’autres vantaient les bienfaits des plantes du milieu. La grande différence vient du fait que certaines ont regardé l’être humain dans son ensemble, dans sa globalité.

Tel que mentionné par le Dr Robert Guinée, à la deuxième page de l’Introduction de son ouvrage « Les maladies, mémoires de l’évolution » (2004) : « La démarche de la médecine officielle privilégie ce qui est tangible, plus exactement ce qui est quantifiable, par le recours aux moyens technologiques d’investigations, aux modèles d’expériences, aux statistiques, etc.  Elle s’efforce de décrire au mieux les maladies et d’en faire disparaître les symptômes avec une fortune variable et sans nécessairement pouvoir expliquer pourquoi l’évolution des malades peut diverger très sensiblement par rapport à une évaluation initiale comparable de leur état de santé respectif. »

À toutes les époques a prévalu l’intuition de l’existence de relations entre, d’une part, les conflits psychiques, les émotions et les événements traumatisants de la vie, et d’autre part, le déclenchement des « mal-a-dit ».
S’inspirant des travaux du Docteur Hamer, cancérologue et chercheur allemand à qui l’on doit la découverte des cinq lois biologiques à la base de ce qu’il appela la « Médecine Nouvelle », appelée de nos jours la Nouvelle Médecine Germanique,  les recherches effectuées depuis 1967 par Claude Sabbah, l’initiateur, de la « Biologie Totale des Êtres Vivants décrite sous forme d’histoires naturelles comparant les 3 règnes : végétal, animal et humain », révèlent que les malaises, les dysfonctionnements et les maladies apparaissent comme étant une résultante des programmes biologiques spécifiques. Cette grande synthèse est le fruit de ses recherches, de ses observations et de plusieurs approches dont :

  1. la médecine traditionnelle et la médecine moderne, tant occidentale qu’orientale,
  2. l’observation des lois biologiques du monde végétal et animal,
  3. les cycles biologiques cellulaires mémorisés (CBCM) de Marc Fréchet,
  4. la programmation neuro-linguistique (PNL),
  5. l’occultation inconsciente d’une partie des cinq sens, de sorte que l’on ne perçoit pas la réalité telle quelle est selon nos conflits,
  6. la kabbale,
  7. l’histoire personnelle et familiale des individus,
  8. les influences du milieu, l’éducation, les us et coutumes, etc.,
  9. la psychogénéalogie selon Anne Ancelin-Schutzenberger,
  10. la symbolique.

 

2. Quand et comment un stress rend malade ?

Voici ce qu’en pense Léon Renard dans son ouvrage « Le cancer apprivoisé » (Éditions Quintessence, 2006) : « Ce que nous ne pouvons pas accepter, ce que nous ne savons pas exprimer par des mots, des émotions et des actes, le corps va le dire, le crier ou le hurler à mort par des déséquilibres. Ce n’est pas la situation en soi qui est importante, c’est la façon dont elle est vécue qui est déterminante. Il existe des lois qui régissent la santé, tout comme il existe des lois qui régissent le mal-a-dit. »


3. Avez-vous des lectures à nous recommander ?
Absolument. Nous vous invitons à fureter notre page Livres et revues sous l’onglet Ressources

 

4. Est-ce que les « mal-a-dit » sont toutes causées par des conflits ?

Le principe de base de la Biologie Totale est de comprendre que l’origine de la « mal-a-dit » est due à des conflits biologiques. C’est cette traduction dans la biologie qui fait que le cerveau programme la « mal-a-dit ». Lorsque le conflit biologique est résolu, le chemin est libre pour un retour à la santé et au bien-être.

Par exemple, lorsque nous avons un conflit qui nous cause un stress intense permanent, nous nous épuisons de façon continuelle. Une telle condition peut nous rendre malades, voire pire. Afin d’assurer notre survie, le cerveau (de façon automatique et inconsciente) lit ce conflit dans la sphère psychique (la pensée) et le transpose dans la sphère biologique (le corps). En d’autres termes, il « biologisera » le conflit psychique pour assurer un sursis important pour notre survie. En effet, ce faisant, le champ de la pensée devient plus libre et nous pouvons y voir plus clair car notre cerveau automatique a trouvé la solution à ce conflit. En générant un malaise, un dysfonctionnement ou une « mal-a-dit », le cerveau nous donne plus de temps de survie.

5. Quelle est la durée d'une consultation en Biologie Totale ?

Chaque personne est unique avec ses valeurs, ses croyances, ses comportements et son vécu aussi bien que de sa façon de ressentir les divers événements sur sa trajectoire de vie. Étant donné ces particularités qui sont propres à chacun, le nombre de rencontres peut varier d’un individu à l’autre.

Il arrive donc que certains peuvent identifier des pistes à leur problème dès la première rencontre, alors que d'autres peuvent vouloir être accompagné sur une période plus longue. La personne qui consulte n’est liée par aucun contrat. Elle peut donc mettre fin à l’accompagnement et ce, en tout temps.



6. Comment puis-je m’assurer de l’expérience et de la qualité d’un conseiller en Biologie Totale?

Il doit être reconnu comme conseiller en Déprogrammation Biologique par l’Institut Canadien de Biologie Totale,  De plus, il doit accepter et respecter rigoureusement le Code d’Éthique et de Déontologie et ce, par écrit. Finalement, il doit s’engager dans un programme annuel de perfectionnement continu en Biologie Totale. Nous vous invitons à consulter la liste de conseillers en Déprogrammation Biologique qui est reconnue par l’Institut et membres en règle. Évidemment, le bouche à oreille est une bonne façon de vous renseigner à propos de l’expérience d’une personne ayant déjà consulté.